Comment cuisiner les restes ?

cuisiner

Que faire avec les fonds de réfrigérateur ? Il n’est pas rare de se retrouver un dimanche soir sans avoir d’idée pour cuisiner et terminer le week-end en beauté. La solution sera de faire l’inventaire de ce qui reste dans le réfrigérateur. Il n’est plus question de faire un plat en cocotte qui devra mijoter plusieurs heures, mais simplement pouvoir manger quelque chose de correct.

Voici quelques idées de dépannage, sans cuisiner de grands plats.

Avec les œufs

Un frigo sans œufs c’est comme un jean sans poches. Les œufs vous sauvent la vie. À la coque quand ils seront fraichement ramassés, en omelette nature ou enrichie, au plat ou durs, accompagnés d’une petite salade, et voilà une belle combinaison protéines/fibres… Indispensables pour la pâte à crêpes ou la majeure partie des gâteaux, des quiches, soufflés…

Cuisiner les légumes

Pommes de terre, tomates, carottes, endives, salade, blancs de poireaux, brocolis ou n’importe quoi d’autre de saison (radis, radis noirs, courgettes, topinambours, champignons…) en dose suffisante pour la maisonnée et pour en ingurgiter tous les soir pendant au moins huit jours… Attention, ils pourraient également être surgelés (épinards, petits pois, fleurs de brocoli, ail, oignons coupés, haricots verts, quarts de tomates sans peau…).

Coriandre, basilic, menthe

Peuvent être surgelés, cependant nous vous recommandons de le faire vous-même, ceux malheureusement proposés en grandes surfaces qui sont toute préparés, n’ont plus de saveur.

Les fruits

Pour croquer, cuire ou boire en fonction de la saison (exquises framboises ou mangues surgelées pour un milk-shake ou yaourt-shake surprise, la banane très mûre se congèle super bien, ainsi que les fraises ramassées et un à peine en bouillie…).

Divers ingrédients présents dans le réfrigérateur

  • Ail et oignons (fraichement ramassés ou congelés).
  • Pâte filo, feuilles de brick, pâte feuilleté. Choisissez-la pur beurre, quant aux pâtes brisées ou sablées, elles gagnent vraiment à être faites maison. Brick et filo auront l’avantage de se conserver extrêmement longtemps au frigo.
  • Fromages
  • Mozzarella, mimolette jeune, parmesan, emmenthal râpé.
  • Petits lardons et/ou petits dés de bacon et lard en tranches fines…
  • Lait.
  • Une bière. Réservée exclusivement pour les crêpes.
  • Protéines
  • Autres que les œufs. C’est vous qui voyez en fonction de vos saveurs et les disponibilités du instant. Frais ou surgelés, poisson, viande, charcuterie, crevettes (pas encore cuisinées).
  • Yaourts, petits suisses ou fromages blancs.
  • Beurre, margarine ou crème fraiche. Selon vos habitudes familiales. Mieux vaudra en employer peu, mais cependant d’excellente qualité.
  • Une vraie et excellente crème. Qui n’a rien à voir avec les ersatz. Nous réserverons alors celle-ci aux recettes à cuisiner ou aux ingrédients qui auront la nécessité de cette saveur et de cette onctuosité inégalable : une tarte aux pommes tiède ou un excellent saumon fumé…

Comment décoder les œufs ?

Chaque œuf porte un code imprimé sur la coquille, il se compose de : chiffre + 2 lettres + code du site de production. Si l’œuf a été pondu en France, les 2 lettres sont FR. Mais, le chiffre indispensable à regarder est le 1er, il indique les conditions d’élevage de la poule pondeuse.

Code Dénomination Conditions d’élevage

0 = œufs de poules élevées en plein air (agriculture biologique). Élevage sous abris et végétation sur le parcours extérieur, à l’intérieur : nombre de poules limité et densités plus faibles, gastronomie biologique 90 % minimum.

1 = œufs de poules élevées en plein air. Mais, en journée, accès à un parcours extérieur en majoritairement recouvert de végétation (4 m2 de terrain par poule).

2 = œufs de poules élevées au sol. Pas de cages, MAIS les poules restent exclusivement à l’intérieur des bâtiments, pas d’accès au plein air.

3 = œufs de poules élevées en cage. Cages conventionnelles : 4 à 5 poules entassées à l’intérieur de chaque cage, la surface de vie de chaque poule est celle d’une feuille de papier A4. A empêcher : car cages aménagées : jusqu’à 60 poules par cage, perchoir, nid artificiel et coin litière.

Méfiez-vous des paysages bucoliques imprimés sur les boites et des œufs présentés en vrac sur les marchés par des commerçants à peine scrupuleux qui vous vendent de l’œuf de batterie au coût de l’œuf de ferme en dépit du code 3 imprimé sur la coquille !